Grand Cayman, Iles Caïmans

Grand Cayman, îles Caïmans

Départ de la Jamaïque pour les Iles Caïmans, territoire britannique d’outre-mer et plus particulièrement Grand Cayman, la plus grande des îles. Nous resterons environ deux semaines, amarrés sur bouée dans la baie de George Town, la capitale. Pour info, la clearance d’entrée est gratuite ici pour les séjours d’un mois maximum, l’amarrage sur bouée est également gratuit.

C’est une navigation de trois jours qui nous attend pour rejoindre Grand Cayman. Les conditions sont bonnes mais nous n’avons pas téléchargé la carte des courants lors de notre dernière consultation météo. Nous nous traînons malgré un vent suffisant et avons du mal à tenir le cap. William est tracassé, il ne comprend pas ce qu’il se passe. Nous rentrons les voiles et allumons le moteur, nous sommes à peine à 3 nœuds. Il y a de la houle mais pas suffisamment pour nous ralentir à ce point. Le courant ! Nous avons 2 nœuds de courant contre nous. Nous repassons à la voile et prenons notre mal en patience.

Grand Cayman, iles Caimans

Nous atteignons Grand Cayman au petit matin et appelons les autorités pour les prévenir de notre arrivée … Aucune réponse. Nous faisons le tour de la baie et essayons de repérer une bouée libre. Elles sont toutes prises et nous finissons par poser l’ancre, si possible dans le sable mais le soleil se lève à peine et on ne distingue pas grand chose dans l’eau.

Nous avons un bateau au pavillon Québécois à côté de nous et nous l’appelons pour prendre des informations. Il s’agit de Marcus, du bateau Pinocchio [leur page Facebook], il saute dans son annexe et vient à notre rencontre. Il nous conseille d’appeler le port authority un peu plus tard sur les coups de 9h.
Suite à ces bons conseils, les autorités viennent à nous. Nous sommes lundi de Pâques et nous devons payer un over charge de 110$ US pour faire nos papiers d’entrée ce jour, l’autre solution est de faire la clearance le lendemain mais de ne pas sortir du bateau jusque là. Nous choisissons donc la seconde option et amarrons Peter Pan sur la bouée désignée par les autorités. Ils nous demandent également de noter l’emplacement GPS de l’endroit où nous avons posé l’ancre au cas où nous aurions touché des coraux. Ici on ne blague pas avec ça.

Grand Cayman

Grand Cayman

Le lendemain matin nous déplaçons le voilier direction le quai des douanes et procédons à notre immigration, fouille du bateau etc. Ici ils nous ont confisqué le harpon mais de toute façon il est cassé depuis bien longtemps.
Nous sommes enfin libres d’aller et venir à terre comme bon nous semble et une fois Peter Pan de retour sur sa bouée nous mettons l’annexe à l’eau, direction le bateau Pinocchio ! Nous sommes vraiment contents de rencontrer cette famille peu ordinaire quoi qu’ils en disent.
Autre bonne surprise, nous apercevons un bateau copain un peu plus loin, Patchwork [je vous parlais de Patchwork dans cet article]. Leur superbe goélette ne passe jamais inaperçue ! Nous allons faire une petite ballade à terre, quelques courses et allons saluer nos amis.

Grand Cayman

Grand Cayman
En vrai, nous sommes allés manger au Burger King et ça c’est la vue depuis le parking. Plutôt pas mal !

Ici nous sommes entourés de bateaux de croisières énormes, c’est un gros contraste avec nos dernières escales. A terre, c’est très bétonné, des banques à chaque coin de rue évidemment. Je ne suis pas vraiment sous le charme, c’est assez rare. On trouve quand même quelques coins de verdure mais cela semble quand même superficiel.
Point positif on trouve vraiment de tout dans les supermarchés mais les prix sont élevés, un soin particulier est apporté au merchandising et je bave d’envie dans chaque rayon.

Grand Cayman

Grand Cayman

Grand Cayman

Grand Cayman

Grand Cayman
Le dock à dinghy, à deux pas du supermarché.

Les plages sont très belles, sable blanc et eau turquoise. Seven Mile Beach est bordée d’immense hôtels et il est difficile de se trouver un coin tranquille dans cette foule de transat. Heureusement quand on cherche, on trouve ! Il y a également une autre petite plage, quasiment toujours déserte, à deux pas du dock à dinghy.

Grand Cayman

Grand Cayman

Grand Cayman

Quelques jours après notre arrivée, nous voyons un Sharki entrer la baie, avec un pavillon français en plus. Nous allons saluer les propriétaires du jumeau de Peter Pan et feront la connaissance de Manue et Olivier qui arrivent directement de Colombie (si je me souviens bien).
Ils sont sur la fin de leur voyage et le retour vers la France où ils vont vendre leur Sharki, Takoumi. Nous nous délectons de leur anecdotes et récits de voyage, d’ailleurs ils ont écrit un livre ! Je vous invite vivement à lire leur blog [Le voyage de Takoumi].

Grand Cayman

Avec ces belles rencontres et retrouvailles nous n’avons pas vu le temps passé ici mais c’était tellement agréable. Des moments simples, une bière, des amis, un couché de soleil, que demander de plus?! Cette escale a aussi pour point positif mon énorme progression en apnée. J’ai en effet passé beaucoup de temps à observer les fonds riches en coraux et poissons colorés. Maintenant il faut que je m’améliore à filmer sous l’eau…

Grand Cayman

Grand Cayman

Grand Cayman

Depuis Grand Cayman nous ne sommes plus qu’à trois jours de navigation de notre objectif, l’Amérique Centrale. Nous préparons notre départ tranquillement, rangement, nettoyage, ravitaillement, nous remplirons même les tanks d’eau et de gas-oil au quai réservé aux cargos.

Nous prenons enfin la mer, direction Isla Mujeres au Mexique, suivis par Takoumi qui lui poursuit sa route vers les USA. Nous échangeons par VHF jusqu’à être hors de portée. Je suis intenable, à tel point que William me punit dans le cockpit et j’ai interdiction de pénétrer dans le carré. ON VA AU MEXIQUE !!

Hasta la vista amigos,

La Paresseuse

Un commentaire

Laisser un commentaire