Escapade en Dominique

Dominique

Cette petite île située entre la Martinique et la Guadeloupe est totalement indépendante depuis 1978. Mise à l’écart des grands circuits touristiques, sa beauté et sa nature prospère n’en sont que préservées. La Dominique [Dominica] est une île sur laquelle nous avons flashé dès notre arrivée. Nous avons profité de quelques jours sans réservation de notre cabine d’hôtes pour filer sur l’île après les chaudes recommandations d’un de nos voyageur, Marc.

Notre arrivée en Dominique

Arrivés la veille au soir sur l’île, nous sommes rapidement allés à terre afin d’effectuer les démarches administratives à Portsmouth au petit matin. C’est la deuxième ville du pays, ici les « boat boys » viennent à votre bateau pour vous proposer quelques services comme la vente de fruits et légumes mais surtout la visite de l’Indian River. Une rivière qui remonte au sein des mangroves et qui a été le lieu d’un tournage pour le célèbre film Pirates des Caraïbes. Par manque de temps, nous avons tout de suite mis le cap sur Mero, pour rejoindre notre pote Marc.

Dominique

Nous avons littéralement débarqué sur une grande plage magnifique, après avoir laissé le bateau en plein milieu ! D’ordinaire nous mouillons dans des anses qui sont protégées de la houle et/ou du vent pour que le bateau soit le plus stable possible.

Une fois à terre nous avons profité de la wifi dans un charmant café français et demandé à la patronne si par hasard elle connaissait Marc, surnommé Bluefoot (il a une jambe de bois dont le pied est bleu).

Dominique

Bien sûre que tout le monde connaît Marc sur cette plage et sur la grosse moitié de l’île c’est pareil ! Après qu’elle nous ait indiqué la route de son atelier, nous le croisons sur la route, il était déjà au courant que deux français était là pour lui ! Petite île 😉 C’est comme ça que nous l’avons retrouvé dans une sacrée galère !
Marc gère une association humanitaire Keep Walking Association qui a pour vocation de rapatrier sur la Dominique et de fournir des prothèses aux personnes qui se sont fait amputer d’une jambe. Ce qui frappe tout de suite avec lui c’est sa conviction, sa passion. On ne peut qu’admirer ce genre de personnage ! Et si vous le voulez je vous invite à vous rendre sur sa page Facebook et pourquoi pas faire un don, je ne lui connais pas de site internet à ce jour.

Mero Beach : un petit paradis

Dominique

Le jour où il nous a accueilli, à l’improviste, puisque nous n’arrivions pas à nous joindre, il avait reçu la visite d’une dame au matin, qui avait entendu parler de lui et qui avait besoin qu’on lui change le pied de sa prothèse d’urgence. L’équipe de prothésistes que fait venir Marc sur l’île était déjà repartit en métropole et il se débattait avec cette jambe. Et c’est comme ça que nous avons finis la journée, William et Marc redoublant d’ingéniosité pour réparer cette prothèse et permettre à cette dame de rentrer chez elle sereinement. MISSION ACCOMPLIE! La prothèse a été livrée le lendemain au domicile de cette brave dame, le temps que la colle prenne convenablement …

Dominica

Les jours suivant nous avons profité de cette plage magnifique qu’est Mero. Les gens sont particulièrement accueillant, les conversations ponctuées de « Yeah man ! ». Sur les recommandations de Marc nous nous faisons clients fidèles, d’un bar à jus de fruits frais sur la plage. Agustas produit quelques uns des fruits qu’il utilise pour ses jus à 5$ EC [East Caribbean] soit environ 1,50€, un régal! Il faut savoir qu’en Dominique chacun a hérité d’un petit bout de terre à l’indépendance, chacun cultive ses fruits et légumes et beaucoup les vendent sur les bords des maisons, des routes ou au marché.

Dominica
Notre mouillage se révèle calme malgré nos craintes, on y capte même le wifi ! Le soir nous sommes bercés par la musique reggae provenant de chez Agustas.

Layou River et visite au village Rastas

Les deux jours qui ont suivis, Marc nous a traîné en voiture sur les chemins sinueux de la Dominique. L’île de 751km² compte 7 volcans dont les activités forment des lacs en ébullition, des sites de sources de chaudes en contraste avec les 365 rivières alimentées par le climat tropical et les lacs de sources fraîches.

Dominique

Nous avons pu nous régaler de piscines naturelles sur la Layou River. La végétation est luxuriante, le calme infini et c’est un peu partout comme ça ici.

Dominique

En fin d’après midi, nous nous enfonçons plus dans la montagne et visitons un charmant village rasta, roots et authentique. Malheureusement plus de batterie sur mon téléphone et pas d’appareil photo 🙁
Nous rentrons avant la nuit, en nous arrêtant au bord de la route pour commander des fingers fish, des morceaux de poissons panés, du marlin bleu à ce stand. Sans oublier la sauce type aigre douce que chaque vendeur cuisinent selon ses recettes de familles.

Roseau et les bains de Ti Kwen Glo Cho

Le dernier jour de notre séjour en Dominique, nous accompagnons Marc à Roseau, la capitale afin qu’il puisse réserver son billet retour vers la Guadeloupe via l’express des îles, le transport fluvial inter-îles. Nous en profiterons pour faire le plein de fruits et légumes, qui sont d’une qualité remarquable ! Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’acheter de l’huile de coco artisanale dont on m’avait vanté tant de mérites … Pour une prochaine fois ! Et j’y compte bien !!

Dominica

Enfin nous déjeunons au Petit Paris Bakery, un snack aux recettes françaises. Un endroit très sympa, au bord d’une route, ombragé et à la bonne cuisine 😉
Dominique

 Après mangé, nous filons vers un endroit tenu secret jusqu’au dernier moment. Nous grimpons dans les montagnes direction Wrotten Waven pour découvrir un véritable endroit de paradis.

Dominique

Ti Kwen Glo Cho, un spa en plein milieu de la jungle tropicale, un paradis de fraîcheur et d’émerveillement et pour un prix plus que modeste …

Dominique

Des bains d’eau tièdes qui doivent leur couleur au souffre, des fleurs magnifiques, des fruits qui poussent à perte de vue, les cascades d’eau fraîche, les baignoires aménagées qui recueillent les eaux chaudes du aux activités volcaniques, … Je vous laisse juger par vous même !

Dominique

Dominique

Dominique

Dominique

Nous sommes ensuite rentrés sur Mero, afin de nous reposer et préparer un dernier repas avec Marc. Nous avions pêché un petit thon en arrivant sur l’île et nous l’avons cuisiné avec les légumes achetés au marché l’après midi. D’ailleurs si vous passez par la Dominique je vous conseille les haricots verts, je ne saurais dire pourquoi, ils sont exquis !

Dominique

Nous sommes partis de nuit afin de remonter les côtes jusqu’aux Sainte puis jusqu’à notre mouillage de prédilection à côté de l’îlet à Cochons. William avait préféré se reposer aussitôt partis, pour pouvoir prendre la relève du quart de nuit. Et ce n’est qu’à 3h00 du matin que je suis venue le réveiller, nous arrivions aux Saintes, il était choqué que j’ai pu faire tout ce trajet sans aide et faisant une belle boucle jusqu’aux îles de Guadeloupe… Mais j’ai eu un bon capitaine 😉

La Dominique est réellement une île coup coeur qui mérite bien son surnom de île nature des Caraîbes, son ambiance particulière est comparable à celle de la Guadeloupe d’il y a 40 ans. Nous nous sommes enfin sentis réellement dépaysés, dans un pays lointain à la France. Et j’encourage vivement plaisanciers, randonneurs et voyageurs « roots » à visiter ce petit pays, à aller en son cœur et profondément s’imprégner de cette culture.

J’espère que cet article vous a plût, à bientôt sur le blog !

7 commentaires

  1. Bonsoir
    le prix de 25 dollars était le tarif pour la journée en voiture avec le chauffeur qui est aussi guide accrédité.Pour l’indian River il y a le prix du billet pour entrer dans cet espace protégé , et le prix du guide est en plus ,mais aucun souvenir du tarif .Nous arrivons à PTP le mardi aprés midi , nous devons réarmer le bateau , nous quitterons la marina jeudi soir ou vendredi aprés avoir récuperer deux autres couples . Vous pouvez passer au ponton 9,au bout du quai .Je suis en train de regarder les différentes visites que l’on pourra effectuer sur la dominique .
    A bientôt ,peut être.
    Inés et Yves sur Edouard.

  2. Bonjour vous deux,
    Pour les boat boys grrr même constat sur l’île de Sainte Lucie, très (trop) insistant ! Nous sommes en Guadeloupe pour un certains temps et si vous passez par ici en novembre n’hésitez pas à nous faire un coucou.
    Nous avons prévu de passer le weekend de la Toussaint en Dominique pour le World Kreol Music Festival de Roseau et si je trouve des informations sympas je vous les transmettrai. Merci pour toutes ces informations niveaux prix cela va bien nous servir, je pense essayer de faire l’Indian River même si le prix me freine un peu.
    A très bientôt

  3. Bonsoir Aurélie
    Nous sommes allés à Portsmouth, visité l’indian river avec le collégue de Titous (black jack il me semble)et la partie nord de l’ile en taxi .Nous étions dix personnes ,35dollars par personne (le premier prix était de 75 dollars /personne ).25 dollars la bouée.ravitaillement en eau sur le ponton du club de plongé, on nous avait proposé le ravitaillement en eau sur une bouée , mais le propriétaire était absent.A roseau la bouée nous a était facturée à 40 dollars chez Rancho .repas du soir au restau ou il y a le squelette de baleine , plutot moyen . Nous retournons en dominique vers le 25/11.Malheureusement le site de authentique -dominique ne nous a pas renseigné .j’aurais aimé avoirdes références pour un prix equitable pour les diverses prestations .Nous avons apprécié ce court séjour ,l’ile est encore sauvage , mais l’insistance des boat boys est énervante , il est vrai que c’est leur systéme de vie avec les touristes .
    bon vent Inés et Yves sur Edouard

  4. Bonjour Ines et Yves, désolée je n’ai pas de guide à vous recommander cependant je peux vous conseiller de faire des recherches sur facebook, la plupart n’ont pas de site internet et passent par les réseaux sociaux. Il y a aussi un site de l’office tourisme en français http://www.authentique-dominique.com/.
    Bon trip !

  5. Salut Noémie, Déjà je tenais à te remercier pour ton premier commentaire (il est dans le feedback donc invisible, une erreur que j’ai corrigé depuis), tes encouragements m’ont vraiment fais plaisir ! Pour la Dominique je ne peux que te conseiller de foncer ! Ils font beaucoup de package hébergement et location de 4X4, indispensable pour visiter l’île dans toute sa superficie. Les prix sur place sont plus que correct en comparaison des îles comme la Guadeloupe ou la Martinique 😉

  6. ça à l’air vraiment magnifique comme endroit !! j’en avais déjà entendu parler mais je dois dire que de voir tout ces photos ça donne vraiment enviiiie !

  7. Bonjour,
    Nous partout pour trois semaines ,et avions prévus un périple entre la Guadeloupe , la Dominique et selon le temps la Martinique, et je remercie pour le récit de votre escapade en Dominique qui va nous etre utile pour apréhender notre séjour sur cette île que tout le monde trouve magnifique.Les ragots de pontons font etat de risque de rapine sur les bateaux et j’aimerai limiter cela pour mes invités.et avez vous une référence pour un guide qui nous ferait découvrir l’île intelligement.
    Merci encore et bonne naviguation
    Ines et Yves sur EDOUARD

Laisser un commentaire