Cap sur Petite Terre #Guadeloupe

Petite Terre

Petite Terre c’est un archipel de deux îlets situés au large de Saint François (Guadeloupe). C’est mon endroit préféré en Guadeloupe, de ceux qui te mettent une grosse claque quand tu arrives. Là on peut véritablement parler de paradis sur terre.

Petite Terre (Ti Terre)

Les îles de Petite Terre sont désormais protégées, déclarées réserve marine et terrestre depuis 1998. Terre-de-Bas accueille des visiteurs, Terre-de-Haut, elle, est interdite au grand public. Sur le bateau j’avais toujours les yeux rivés sur ce petit bout de terre interdit, laissant aller mon imagination. Dire qu’il y a des centaines et des centaines d’années  en arrière, vivaient ici des indiens Arawak, dans des conditions de survie si difficiles, pas une source d’eau douce, la roche calcaire partout, le soleil aride… Chapeau les gars !

C’est un refuge pour de nombreux reptiles, d’ailleurs on croise des iguanes à chaque coin d’arbres et pour de nombreux oiseaux. On notera la présence d’étangs salés, les salines, coin de paradis pour nos amis à plumes.

Petite Terre-iguane

Le meilleur moment, c’est quand les bateaux de charters quittent l’île vers 17h et qu’ils rembarquent leurs dizaines de clients dans leur immenses catamarans. A chacune de nos visites, nous nous sommes retrouvés entièrement seuls ici, à ces instants, sans aucun autre bateau. Il y a un sentiment de liberté qui t’envahit alors, comment ne pas se sentir privilégiés. Quelle chance d’avoir sa maison flottante en vue et ces plages immenses en guise de jardin pour toi seul !

Petite Terre
Image d’illustration

C’est aussi le moment où les Bernard l’ermite sortent et se regroupent, je pense qu’il font la fête eux aussi à leur manière. Il est temps d’allumer le feu pour éloigner les moustiques et cuire notre dîner.

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Terre-de-Bas

Petite Terre

Il y a un joli petit sentier depuis la plage qui vous emmène faire un tour sur cette île d’1,5 km². On prend un peu de hauteur pour une jolie vue sur le lagon et sur la barrière de corail. Ce qui marque les esprits ici, c’est qu’une si petite île puisse abriter des paysages si différents, de la falaise abrupte aux grandes plages de sable blanc.

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Habituellement ouvert aux visiteurs, le phare était apparemment en rénovation lors de notre venue et nous n’avons pas pu le visiter, ni admirer la vue qui surplombe l’île et la mer. Déception totale. Un peu plus loin on trouve des traces des premières constructions et cultures, celles des familles de la Désirade venues coloniser l’île après sa découverte par ce cher Colomb.

Petite Terre

Petite Terre

Il y a un endroit où personne ne s’aventure, c’est la plage de Beach Rocks. Vous commencez à connaître mon amour pour les endroits déserts et bien j’ai été servie ! La plupart des touristes en visite restent dans le lagon, nous, nous avions vu cette immense plage dès notre arrivée par la mer, tu ne vois que ça à vrai dire. C’est somptueux, la mer se dégrade en une infinie de bleus, j’y ai vu une raie faire un saut de compétition ! C’est dans la direction du premier étang salé, vraiment c’est à faire !

Petite Terre

Petite Terre

Petite Terre

Le monde de Nemo

Petite Terre

Arriver à Petite Terre ça se mérite, nos navigations pour y aller ont toujours été assez sportives. La passe est étroite pour y entrer et le lagon pas beaucoup plus large, de quoi stresser de manquer la bouée. Du coup la première chose que tu fais en arrivant c’est sauter à l’eau, belle récompense.

Petite Terre

La barrière de corail protège des prédateurs et ce lagon est en réalité une nourricière. Il y a une multitude de poissons, petits et gros, des raies, des tortues et même de petits requins citrons inoffensifs. Inoffensifs tu parles, je n’ai jamais nager aussi vite pour retourner à la plage que le jour où j’en ai aperçu un … Un jour j’aurai moins peur !

Les courants sont puissants ici certains jours et si tu t’y prends bien tu peux faire une boucle sans nager, juste porté par cette force tranquille. Une fois j’ai manqué le bateau comme ça, car je regardais une raie qui avait de tout petits poissons sur son dos, j’ai tellement galéré pour faire quatre mètres à contre courant que ça m’a épuisé pour la journée !

Petite Terre

Pour moi cet endroit c’est les Tobagos Cayes de Guadeloupe, c’est à faire et à refaire, ici on retrouve notre âme d’enfant. Merci la vie, merci la nature et merci mon capitaine de me faire vivre ça !

Salty kiss,

La paresseuse

Laisser un commentaire